Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier.
ArticleRéférencePrix UnitairePrix Total HT

Continuer mes achats Voir mon panier
Ces produits pourraient vous intéresser

Cônes de chantier : quel type et quelle taille choisir ? Comment le positionner ?

Date de modification : 11 avril 2018

Sur un chantier ou lors d'un accident, il est essentiel de garantir à la fois la sécurité des travailleurs et du public, qu’il s’agisse d’automobilistes, de deux-roues ou de piétons. Une signalisation temporaire compréhensible et efficace doit être mise en place pour éviter les dangers. Le cône de signalisation fait partie de ces dispositifs : Securinorme vous guide pour choisir le plus adapté.

Le cône de chantier : quelle utilisation ?

Le cône de signalisation ou de Lübeck est un dispositif de signalisation temporaire de couleur blanc et orange ou blanc et rouge. Dit de type K5a, il est utilisé principalement près des chantiers ou des lieux d’accident. Il est généralement mis en place pour empêcher l’usager d’accéder à la zone sur laquelle ont lieu les travaux. Il permet ainsi de délimiter l'obstacle et de définir une trajectoire de contournement : il s’agit d’une signalisation de position.

Ces équipements doivent répondre à la norme NF EN 13422 qui concerne les dispositifs d’alerte et balisages de voies souples et mobiles, les signaux temporaires mobiles et les cônes et cylindres. Cette norme indique les exigences attendues en matière de visibilité et de résistance physique.

Comme tout dispositif de signalisation temporaire, le dispositif doit être adapté au type de voie, à la visibilité, à l’importance du trafic et à la nature des travaux. Il doit également être cohérent avec la signalisation permanente, et notamment ne pas entrer en conflit avec elle. La signalisation temporaire doit également avoir une certaine crédibilité : pour être respectée des usagers, elle doit être justifiée, suivre l’évolution de l'ouvrage et être retirée dès la fin des travaux. Enfin, elle doit être lisible, et donc en bon état et implantée avec soin.

Cône de signalisation délimitant un chantier

Ces dispositifs permettent de délimiter une zone interdite d'accès pour les usagers.

Comment choisir le cône de chantier adapté ?

Les cônes de chantier conçus pour une utilisation de jour uniquement

Certains sont adaptés pour une utilisation de jour uniquement. Il s’agit des modèles les moins rétroréfléchissants.

Les cônes sans bande rétroréfléchissante

Ils peuvent être utilisés exclusivement de jour et uniquement sur des voies privées.

Les cônes BS et BR

Les plots de type bande sérigraphié (BS) ou bande rétroréfléchissante avec bille de verre (BR) sont conseillés pour une utilisation de jouren agglomération ou hors agglomération.

Cône de signalisation lourd

Le poids des cônes lourds leur permet de ne pas être déplacés en cas d'intempéries.

Les cônes de chantiers lourds

Leur poids leur permet une bonne résistance au vent et au passage de véhicules lourds pour éviter tout risque de mauvaise indication de la zone interdite. Les cônes routiers torsadés assurent également une bonne prise au vent grâce à leur forme, et permettent notamment l’ajout d’enrouleurs à sangle pour mieux délimiter l’obstacle : la présence de rubans de couleur rouge et blanc ou jaune et noir permet de signaler l'obstacle à éviter. 

Les cônes routiers convenant à une utilisation de jour et de nuit

Cône routier torsadé

Certains équipements ont un pouvoir réfléchissant important ce qui leur permet d'être vus de nuit.

Les cônes HI et CL2

Pour une utilisation de nuit en agglomération ou hors agglomération, les dispositifs de type HI et Classe 2 (CL2) sont conseillés. Ils ont un pouvoir rétroréfléchissant plus important qui leur permet d’être mieux vus.

Les cônes BP

Ce sont ceux qui offrent la meilleure visibilité. Ils sont utilisables principalement de nuit hors agglomération car leur revêtement leur permet une visibilité longue distance, notamment sur autoroute. Attention : sur autoroute, la réglementation impose une hauteur minimale de 750 mm.

Tableau récapitulatif : quel type de cône de chantier choisir ? 

Type de cône 

Type de voie

Utilisation de jour

Utilisation de nuit

Sans bande

Voie privée

Oui

Non

BS

Agglomération/Hors agglomération

Oui

Non

BR

Agglomération/Hors agglomération

Oui

Non

HI

Agglomération/Hors agglomération

Oui

Oui

CL2

Agglomération/Hors agglomération

Oui

Oui

BP

Autoroute/Hors agglomération

Non

Oui

L'enrouleur à sangle : un accessoire utile pour délimiter vos zones dangereuses

Enrouleur de sangle Skipper

Les cônes de signalisation sont mis en place pour éviter l'accès par le public à des zones potentiellement dangereuses ou sur lesquelles ont lieu des travaux. Ces dispositifs de signalisation de position peuvent être complétés à l'aide d'enrouleurs à sangle, qui permettent de bloquer plus efficacement l'accès à une zone.

Ces dérouleurs permettent de mettre en place une sangle de couleur, rouge et blanche ou jaune et noire, entre plusieurs réceptacles pour délimiter un endroit interdit d'accès au public. Nos enrouleurs de sangle Skipper peuvent être clipsés directement sur un cône de chantier, ou positionnés sur d'autres supports. 

Quelle taille de cône de signalisation choisir ?

Leur hauteur varie généralement entre 500 et 1000 mm. Plus il est souhaité que la distance de visibilité soit importante, et plus ils doivent être hauts.

Les cônes de 500 mm de haut

Ils sont adaptés pour un usage en agglomération, ainsi que sur des routes à faible ou moyenne fréquentation. Sa taille lui permet d'être vu de suffisamment loin tout en étant facilement transportable.

Les cônes de Lübeck mesurant 750 mm de haut

Il s'agit de la taille que l'on retrouve le plus souvent, et de la taille mininimale autorisée pour une utilisation sur autoroute. Il convient également à une utilisation sur route, en campagne, car sa plus grande taille lui permet d'être vu de loin. Il peut également être utilisé sur les chantiers.

Les cônes d'une hauteur de 1000 mm

Il s'agit de la plus grande taille disponible. Leur grande taille leur permet d'être vus d'une distance importante, ce qui rend leur utilisation adaptée sur autoroute notamment. Comme il s'agit de dispositifs plus lourds, et donc moins facilement transportables, ils sont utiles pour signaler un danger permanent, par exemple pour des travaux de longue durée.

Les cônes de chantier de petite taille 

Il existe également des modèles plus petits, mesurant 250 à 300 mm. Leur utilisation sur les voies de circulation est toutefois déconseillée : leur petite taille les empêche d'être vus de loin. Ces types de plots sont utilisés dans un cadre privé, par exemple par parkings, des auto-écoles ou des salles de sport.

Tableau récapitulatif : choisir la taille d'un cône de Lübeck

Taille du cône 

Utilisation conseillée

250 à 300 mm

A ne pas utiliser sur les voies de circulation : utilisation privée uniquement

500 mm

Agglomération, route à faible et moyenne fréquentation

750 mm

Route, campagne, chantiers, autoroute

1000 mm

Autoroute, chantiers

Comment bien positionner un cône de chantier ?

Il convient de placer les cônes de signalisation en diagonale sur la voie avant l’obstacle à signaler. Ils doivent être visibles dans l’axe de la route, mais également depuis les éventuelles routes en intersection et donc perpendiculairement à la route. Sur une chaussée à double sens de circulation, il faut les placer 15 mètres avant les travaux. Lorsque les travaux ont lieu sur une voie à chaussées séparées, les plots doivent être placés 30 mètres avant le secteur à éviter. 

Les cônes de Lübeck doivent être placés de sorte à matérialiser une trajectoire de contournement de l’obstacle ou du lieu interdits. Il faut les positionner à une distance suffisante de l’obstacle pour permettre de circuler sans danger. Si l’obstacle est long, il convient de placer plusieurs plots le long de l’obstacle, sans toutefois surcharger la route.

Dans certaines endroits, notamment lorsque la vitesse de circulation est élevée, par exemple en dehors des agglomérations, il est nécessaire de compléter l’usage des plots de chantier avec d’autres dispositifs de signalisation temporaire, tels que des feux clignotants, des panneaux voire même des agents de circulation, qui doivent toujours porter des vêtements à haute visibilité.

 

Restons connectés
Ces produits pourraient vous intéresser

Une entreprise
solidaire et engagée

La démarche sociale et solidaire de Securinorme
s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les exclusions.

L'apprentissage du métier d'opérateur logistique
dans une entreprise protégée, sur-encadrée et exigente,
va être l'amorce d'une insertion sociale et professionnelle durable.

En savoir plus sur l'entreprise