Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier.
ArticleRéférencePrix UnitairePrix Total HT

Continuer mes achats Voir mon panier
Ces produits pourraient vous intéresser

Les normes à respecter pour les gants de protection

Date de modification : 3 avril 2018

27 % des accidents du travail touchent les mains, soit le taux le plus élevé par rapport aux autres parties du corps. Elles subissent de nombreuses agressions, en étant soumises à des risques variés dépendant du secteur d’activité. Pour garantir la sécurité de chacun et le respect des normes, il faut donc choisir des gants de protection adaptés aux dangers rencontrés par les utilisateurs.

Comment bien choisir ses gants de protection ?

Il est essentiel de choisir la bonne taille de gants de sécurité, en fonction du relevé précis de la taille de la main du salarié. Des gants trop grands peuvent diminuer la dextérité, c’est-à-dire la précision avec laquelle l’utilisateur peut manipuler des objets. A l’inverse, des gants trop serrés sont inconfortables et peuvent bloquer la circulation sanguine. Un gant de protection est un équipement de protection individuelle conçu pour protéger la main ou une partie de la main, voire le bras et l’avant-bras, contre certains dangers. Il doit garantir à la fois la sécurité et le confort de l’utilisateur, tout en lui permettant d’être efficace dans son travail.

Les gants de protection doivent être adaptés au travail de l’utilisateur. Des tâches précises nécessitent par exemple une certaine dextérité, et devront donc être effectuées avec des gants relativement fins, et d’autres une forte adhésivité, comme les travaux de manutention par exemple.

Selon la Directive Européenne 89/686/CE, les équipements de protection individuelle (EPI) sont classés en 3 catégories selon les risques couverts : la catégorie 1 concerne les risques mineurs, la catégorie 2 les risques graves et la catégorie 3 les risques mortels ou de lésions irréversibles. En fonction de ces catégories, les obligations de certification, de marquage et de documentation ne sont pas les mêmes.

illustration masque de protection

Certaines tâches comportent des dangers et nécessitent le port de gants de sécurité adaptés.

Les normes en matière de gants de protection

Il existe de nombreuses normes en matière de gants de protection, qui correspondent aux risques auxquels chaque travailleur est exposé. Les principales sont listées ci-dessous mais il en existe d’autres plus spécifiques. Aucun modèle n’apporte une protection universelle : la sélection doit toujours être faite en fonction de la mission effectuée.

La norme EN 420 établit les exigences générales pour les gants de protection

La norme EN 420 établit les exigences minimales de sécurité pour les gants de protection, dans tous les secteurs concernés. Elle détermine les exigences générales et les procédures de tests concernant l’ergonomie et la construction de la paire de gants, la résistance des matériaux à la pénétration de l’eau, leur innocuité, leur solidité, leur efficacité et leur confort, leurs propriétés électrostatiques mais aussi les obligations relatives au marquage et à l’information fournie par le fabricant.

Cette norme est applicable à tous les fabricants. Elle ne concerne pas les propriétés de protection des gants et ne peut donc pas être utilisée seule mais en association avec les différentes exigences européennes spécifiques à chaque activité.

L’employeur se doit de fournir une paire de gants au travailleur dès lors que ses mains sont exposées à un risque de toute nature : mécanique, électrique, chimique, thermique, biologique, etc. Les gants de protection doivent être mis à disposition des salariés dès qu’ils sont nécessaires à l’exécution de leur tâche, et leur port est obligatoire. L’employeur est également tenu de fournir aux salariés des gants conformes, appropriés aux risques et correctement entretenus. Leur sélection doit être faite en fonction des risques encourus lors de l'activité. 

EN 388 : la protection contre les risques mécaniques

Pour chaque norme, différents tests spécifiques sont effectués et sont notés avec des chiffres de 0 à 4, qui indiquent des niveaux de performance, soit la manière avec laquelle la paire de gants s’est comporté durant le test. Un niveau de performance de X signifie que la méthode de test n’est pas adaptée à l’échantillon de gant, et de 0 qu'il n’a pas été testé ou qu’il n’a pas atteint le niveau minimum de performance. Par la suite, plus la valeur est élevée et plus le niveau de performance du modèle l’est également.

Les gants de sécurité conformes à la norme EN 388 présentent le pictogramme suivant, ainsi que 4 chiffres qui correspondent aux niveaux de résistance ci-dessous :

Pictogramme EN 388

Abrasion : 1 à 4

Coupure par tranchage : 1 à 5

Déchirure : 1 à 4

Perforation : 1 à 4

EN 388 : le risque de coupure par impact

Pour répondre la norme EN 388, les gants sont testés pour leur résistance à une coupure par impact d’une lame métallique de 1050 grammes lâchée à une hauteur de 150 millimètres. Le pictogramme suivant apparaît :

Pictogramme EN 388 coupure par impact

EN 407 : protection contre la chaleur et le feu

Sur les gants de protection conformes à la norme EN 407, vous trouverez le pictogramme suivant et 6 chiffres relatifs aux niveaux de résistance ci-dessous :

Pictogramme norme EN 407 protection contre la chaleur et le feu

-          Inflammabilité : 0 à 4

-          Chaleur de contact : 0 à 4

-          Chaleur de convection : 0 à 4

-          Chaleur radiante : 0 à 4

-          Petites projections de métal en fusion : 0 à 4

-          Importantes projections de métal en fusion : 0 à 4

EN 511 : protection contre le froid

Pictogramme norme EN 511 protection contre le froid

La norme EN 511 correspond aux gants protégeant contre le froid. Elle est indiquée par le pictogramme et les niveaux de résistance suivants :

-          Froid de convection : 0 à 4

-          Froid de contact : 0 à 4

-          Perméabilité à l’eau : 0 à 1. La note 0 signifie qu’il y a pénétration d’eau après 30 minutes d’exposition, et la note 1 qu’il n’y a aucune pénétration.

EN 374 : protection contre le risque chimique

Il existe deux niveaux en ce qui concerne la protection contre les produits chimiques.

EN 374-2 : résistance à la pénétration

Pictogramme norme EN 374-2 pénétration des produits chimiquesPictogramme norme EN 374-2 pénétration des produits chimiques

La norme EN 374-2 teste la résistance des gants à la pénétration de 12 produits chimiques standards. La pénétration constitue le passage d’un produit chimique à travers les imperfections du matériau ou les porosités et les joints du gant, à l’échelle non moléculaire. Elle correspond au pictogramme ci-dessous et à 3 lettres, qui indiquent les 3 produits chimiques pour lesquels un temps d’exposition d’au moins 30 minutes a été obtenu.

Lettre

Produit chimique

Numéro CAS

Type

A

Méthanol

67-56-1

Alcool primaire

B

Acétone

67-64-1

Cétone

C

Acétonitrile

75-05-8

Composé nitrile

D

Méthane dichlorique

75-09-2

Paraffine chlorée

E

Sulfure de carbone

75-15-0

Sulfure contenant un composé organique

F

Toluène

108-88-3

Hydrocarbure aromatique

G

Diethylamine

109-89-7

Composé éthérique hétérocyclique

H

Tétrahydrofurane

109-99-9

Composé éthérique hétérocyclique

I

Acétate d’éthyle

141-78-6

Ester

J

n-Heptane

142-82-5

Hydrocarbure saturé

K

Soude caustique 40 %

1310-73-2

Base inorganique

L

Acide sulfurique 96 %

7664-93-9

Acide minéral inorganique

 

EN 374-3 : résistance à la perméation

Pictogramme norme EN 374-3 perméation des produits chimiques

La norme EN 374-3 concerne la résistance à la perméation des produits chimiques non gazeux potentiellement dangereux des matériaux constituant les gants de sécurité. La perméation est la diffusion, à l’échelle moléculaire, du produit chimique à travers un matériau. Il s’agit donc d’un critère plus exigent que celui de la pénétration.

La norme EN 374-3 exige à la fois l’étanchéité selon EN 374-2 et la résistance à un niveau 2 minimum à la perméation pour au moins 3 produits chimiques listés ci-dessus. Le niveau de performance correspond au nombre de minutes pendant lequel le produit chimique a fait preuve de perméation.

Niveau de performance

0

1

2

3

4

5

6

Minutes

<10

10

30

60

120

240

480

La protection contre les coupures et les coups de couteaux

EN 1082

Pictogramme norme EN 1082 coupures et coûts de couteaux

Cette norme exige la résistance contre les coupures et les coups de couteaux des gants et protections des avant-bras, testés avec une énergie de 2,45 Joules.

EN 13998

Pictogramme norme EN 13998 ChainexOne

Les ChainexOne sont testés avec une énergie de 2,45 Joules. Il s’agit du niveau 1 correspondant à la chute d’une masse de 1000g lâchée à une hauteur de 250 millimètres.

Pictogramme norme EN 13998

Les ChainexTwo, ChainexLite et Lamex sont testés avec une énergie de 4,90 Joules, soit le niveau 2 correspondant à une chute d’une masse de 1000g sur une hauteur de 500 millimètres.

Demandez le catalogue Gratuit

Restons connectés
Ces produits pourraient vous intéresser

Une entreprise
solidaire et engagée

La démarche sociale et solidaire de Securinorme
s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les exclusions.

L'apprentissage du métier d'opérateur logistique
dans une entreprise protégée, sur-encadrée et exigente,
va être l'amorce d'une insertion sociale et professionnelle durable.

En savoir plus sur l'entreprise